usine lu nantes histoire

Puis en 1956, la modernisation passe aussi par la création d'un nouveau logo LU par Raymond Loewy, auteur du logo Coca-Cola, qui redessine le nouveau visuel du paquet de Petit Beurre. 986.16.4, Date du document : Le Petit écolier, créé par Firmin Bouisset en 1897 pour la promotion du Petit LU, est utilisé dès l'année suivante dans des affiches voulues de grande qualité, jusqu'à exiger du papier pur chiffon et une impression en douze couleurs. LU cultive, en outre, un réel enracinement nantais, dont témoignent par exemple en 1895 ces gouaches destinées à orner une boîte imprimée par Alfred Riom en lithographie vernie, ce qui donne un effet d’émail. En 1905, c'est en pleine phase ascendante de l’économie nationale que naît Paille d’Or parmi les deux cents variétés de biscuits déjà fabriquées. ©carte postale extraite du livre d'Alain Lamour, Nantes 1900 - 1945. La collaboration se poursuit jusqu’en 1903 avec ce portrait de Sarah Bernhardt, utilisé pour le calendrier publicitaire de 1904 et aussi dans des séries de cartes publicitaires qui, déjà, se collectionnent : cette ouverture à l’Art nouveau séduit cependant moins le public en dehors de Paris. Cart Hello Select your address Best Sellers Deals Store New Releases Gift Ideas Customer Service Electronics Home Books Coupons Computers Gift Cards Sell Registry. « Mémoire d'une ville », 1998, 109 p. (ISBN 2-909826-76-7), Patrick Lefèvre-Utile, Lu, l'art du biscuit, Paris, Éditions Hazan, coll. Le Petit LU devient une référence. Trois millions d'actes d'achat de paquets de gâteaux signés LU sont référencés par jour[22]. Antoine Lefèvre, le frère de Jean-Romain, s'est installé dès 1840 à Nancy pour y fonder une biscuiterie-confiserie dénommée « Lefèvre-Denise »[9], qui est toujours en activité sous le nom « Lefèvre-Lemoine »[10]. Alfons Mucha, Firmin Bouisset (inventeur de l'effigie du Petit Écolier), Leonetto Cappiello, Luigi Loir et plus récemment Folon, Desclozeaux, Raymond Savignac, sont les grands artistes qui ont contribué à sa constitution. En septembre 1999, la « collection LU » a été transférée au château de Goulaine, à 2 km du site de production de La Haie-Fouassière. Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. L'usine nantaise est alors désaffectée. C’est vraiment une plaisanterie lamentable parce que, si nous faisons un musée de la biscuiterie dans l’usine LU, il faut faire tout de suite un musée de l’industrie sucrière chez Say, un musée des constructions navales aux Chantiers et puis un musée de la conserve chez Saupiquet […]. 1911, Date du document : Elle est ouverte au public en mai 2004. Des boîtes en carton permettent par la suite d'emporter ses produits afin de les offrir. La marque LU représente 94 % de pénétration dans les foyers français. C’est ainsi que commence une œuvre qui constitue aujourd’hui un véritable patrimoine. 1897. Jean-Romain Lefèvre et son épouse utilisent très tôt la publicité notamment sur l'emballage de leurs produits. Ce groupement d'entreprises est plusieurs fois racheté, par Générale Biscuit puis par BSN qui devient Danone. : la Renommée figure dans les publicités de LU jusqu'en 1957…, Auteur(s) : Ce jeune Lorrain de 27 ans découvre une ville portuaire où la pratique de la double cuisson est déjà utilisée pour la fabrication du biscuit de mer, ce pain de longue conservation destiné aux marins. Restaurant, café, librairie, crèche, hammam sont conçus pour en faire un lieu de vie et attirer un public parfois rétif à la fréquentation des lieux culturels institutionnels. Ils sont disposés dans des coupes de cristal à pieds et plusieurs présentoirs proposent les biscuits destinés à la décoration[L 1]. D998.1.1, Date du document : En 1882, leur troisième fils Louis, après avoir fait ses études au lycée Clemenceau et effectué un voyage en Angleterre afin de se documenter sur les biscuits anglais et leur méthode de fabrication, reprend l'affaire familiale à l'âge de 24 ans après le décès de son père, à la suite de problèmes de santé[T 2] (son épouse, elle, survivra jusqu'en 1922) et installe une première usine sur l'île Gloriette, quai Baco, dans l'ancienne filature « Bureau »[8]. La marque LU qu'elle soit sous la marque Danone ou Kraft Foods est le numéro 1 des biscuitiers français. Elle a dépensé 290 millions de francs de budget communication en 1997, dont 90 % en télévision. En novembre 1940, Louis Lefèvre-Utile décède et cède l'activité de l'usine à son fils cadet Michel Lefèvre-Utile et ses associés Ernest Lefèvre fils et leurs beaux-frères René et Julien Binet[T 11]. Get the Faust Setlist of the concert at Usine LU, Nantes, France on June 11, 1997 and other Faust Setlists for free on setlist.fm! Dans les années 1950, un nouvel atelier est construit le long de l’avenue Carnot pour permettre la fabrication des biscuits en continu, de la découpe à la cuisson. Le personnel a du mal à surmonter ce transfert à cause de la nouvelle organisation qu'impose cette usine moderne. Les biscuits LU deviennent des produits de choix[L 2]. 1900, Date du document : En 2004, les sites d'Évry (Essonne) et Calais cessent définitivement leurs activités. Les activités internationales sont regroupées au sein de Mondelez International alors que les activités nord-américaines gardent le nom de Kraft Foods[23]. Alfons Mucha, affiche publicitaire pour les biscuits de Lefèvre-Utile pour l'année 1897. En 1888, l'usine connaît un grand incendie abîmant une partie importante des installations. The Petit Beurre, or Véritable Petit Beurre, also known under the initials VPB, is a kind of shortbread from Nantes, that is best known in France in general and especially in Brittany.It is the Petit Beurre of the LU company, which has become a success worldwide.The dry cake was invented in 1886 by Louis Lefèvre-Utile in the city of Nantes and was inspired by some English products of the time. En 1986, Générale Biscuit implante une usine ultra moderne sur la commune de La Haie-Fouassière pour remplacer l'ancienne usine nantaise du quai Baco. Pour l’Exposition universelle de Paris en 1900, le jeune architecte Auguste Bluysen conçoit un pavillon LU dominé par une tour-phare de 36 mètres surmontée d’une boîte à biscuits de six mètres de côté. L'entreprise connaît alors une période d'immobilisme sans investissement, avec des ventes stagnantes et sans aucune modernisation[L 4]. Elle est placardée partout de 1897 à 1930 et devient un amer de la marque LU. Date du document : Tous les jours sont produites dix tonnes de Petits-beurre et cinq tonnes d’autres biscuits. Il en existe au moins deux versions, la vue du port de Nantes ayant été reprise après la construction du pont transbordeur en 1903 ; les autres vues représentent l’usine Lu (elle figure sur le couvercle des boîtes), le cours Saint-Pierre, la place Graslin et la Loire entre l’île Feydeau et la Bourse. Le Petit Beurre LU à Nantes (façade d'une ancienne annexe de l'usine LU sur l' avenue Carnot au pied du pont de la Rotonde, rénovée par Christophe Drouet) symbole de la marque LU. À côté de ces images réitérées, qui s’imposent comme des signes d’identification, le programme iconographique de LU est très varié. Auteur(s) : Logo en vigueur lors du rachat par Danone, de 1994 à 1997. Louis Lefèvre-Utile voit aussi dans l’architecture un moyen d’assurer la notoriété de la marque. Ainsi, les congés maladie étaient rémunérés. LU: Une usine à Nantes (Images du patrimoine) (French Edition) Les bâtiments sont agrandis et les façades se parent de baies triples. En 2007, le 1er juillet, le groupe Danone ouvre des discussions exclusives avec le groupe américain Kraft Foods pour une cession en fin d'année pour 3,5 milliards d'euros[18]. Elle construit son succès sur la qualité de ses produits, mais aussi sur la constance de sa production[T 1]. On raconte,... Louis, le fils cadet du couple Lefèvre Utile et grand homme de la dynastie, reprend la maison et développe la marque grâce - entre autres - à un sens inné de la publicité. It is now head of the Loire-Atlantique region, but offering all the best of Brittany at the same time. 21 juin 2017 - Nantes - Loire-Atlantique : LU (biscuiterie) employés de l'usine en 1896 La fin du siècle est marquée par la création de nombreux nouveaux produits. En 1996, Belin rejoint LU pour former Belin-LU Biscuit France. Des « rues de Nantes », dessinées par l’artiste nantais Alexis de Broca, des « scènes bretonnes », des « sujets militaires » illustrent au tournant du siècle les différents emballages des gâteaux. 1895. C'est aussi le numéro 1 en Europe sur les biscuits secs, sucrés et salés[21]. Nantes, de par l'importance de son port, accueille depuis longtemps des biscuiteries artisanales puis industrielles de galettes destinées aux marins. ©carte postale extraite du livre d'Alain Lamour, Nantes 1900 - 1945 Louis, qui meurt en 1940, freine une modernisation souhaitée par son fils Michel. Louis Lefèvre-Utile participe activement à la création des artistes en favorisant les images provoquant la gourmandise[T 6]. Louis a mis au point la recette en 1886 et déposé la composition et la forme du biscuit près du Tribunal de commerce de Nantes en 1888. En savoir plus sur LU : Patrick Thibault, “La belle histoire de LU”, éditions CMD. L'installation de douze autres lignes suivra dans les quinze ans. Il y installe des fours et une machine à vapeur. Le travail n'était pas toujours facile, car la chaleur des fours devenait insoutenable durant l'été. Alors que ses parents utilisent des papiers d’emballage de facture convenue avec un bandeau déclinant la marque, Louis Lefèvre-Utile cherche à imposer un repère spécifique : c’est la Renommée, figure emblématique ailée embouchant une trompette due à Eugène Quinton, déposée en 1886 et utilisée jusqu’en 1957. Lefèvre Utile, better known worldwide by the initials LU, is a manufacturer brand of French biscuits, emblematic of the city of Nantes. LU est alors une fabrique prospère de biscuits, qui se développe dans la ville aux côtés de sa rivale, la Biscuiterie nantaise (BN). 1897, Date du document : Elle rassemble près de 600 œuvres d’artistes renommés, des affiches, des objets publicitaires et du mobilier qui y sont exposés de façon permanente[2]. Pour lancer le Petit-beurre, Louis Lefèvre-Utile charge le dessinateur Firmin Bouisset de concevoir une grande affiche : c’est le Petit écolier. Le haut du phare est constitué d'une boîte de la marque LU en circulation à l'époque. C’est le fils de Louis Lefèvre-Utile, Michel Lefèvre-Utile qui, avec l’aide de son fils, Patrick, et grâce à la reprise de l’après guerre, fera connaître à l’entreprise sa mutation la plus importante. Le 30 novembre 2007, la société prend le contrôle de la branche biscuit du groupe Danone pour 7,2 milliards de dollars (5,3 milliards d’euros), après un accord de principe signé le 2 juillet 2007[19],[20]. 1901, L'Exposition universelle parisienne de 1900 est un triomphe pour LU, qui y obtient la seule médaille d'or décernée à la biscuiterie. Ainsi Sarah Bernhardt, Georges Feydeau, François Coppée et Anatole France parmi d'autres seront photographiés en médaillon sur des cartes peintes vantant les biscuits de la marque[T 10]. Les Machines de L’Ile of Nantes. En 2004, l'effectif est d'environ 3 300 salariés pour une production annuelle de près de 232 000 tonnes. PUBLICITE. Il décide de vaincre cette double contrainte en achetant en 1885 une ancienne filature sur les terrains de la Madeleine, entre le quai Baco et la rue Crucy, en face du Château des ducs de Bretagne, près de la gare. Account & Lists Account Returns & Orders. Après la Première Guerre mondiale, la consommation des biscuits se banalise : l’entreprise, habituée à fabriquer des produits de luxe, perd son dynamisme. 1900. C'est Louis qui conçoit la recette et donne la forme d'une botte de paille au biscuit. Cent trente ouvriers y travailleront pour assurer une production de trois tonnes de biscuits par jour. Read LU: Une usine à Nantes book reviews & author details and more at Amazon.in. vers 1904, Date du document : Il dispose alors de 2 000 m2 qu'il va rapidement agrandir pour y développer une usine à la pointe de la technologie, mais aussi un bâtiment dont l'architecture fut marquante pour l'époque[T 16]. En 1887, Louis Lefèvre s’associe avec son beau-frère Ernest et fonde la société Lefèvre-Utile. Google has many special features to help you find exactly what you're looking for. Ils comprirent que la création était signe de succès. En juin 2020, pendant l'épidémie de COVID, Lu décide de sortir une série limitée de Petit Beurre sur lesquels est écrit "merci beaucoup", en hommage au personnel soignant[24]. Oui, vous avez bien lu “à dos d’éléphant”… Car à Nantes, il y a un projet complètement original : les machines de l’île. L'architecte nantais Georges Lafont (1847-1924) fait une proposition, avec trois niveaux présentant de grandes verrières[29]. Son successeur, Louis Lefèvre-Utile, comprend lui aussi très vite l’importance de la promotion pour ses produits. L'entreprise LU et ses bâtiments sont devenus emblématiques de la ville de Nantes. Available now at AbeBooks.co.uk - Draeger - 13x17cm, couverture verte illustrée d'un photo des usines prise en ballon, 32p, de photos des ateliers et des produits Lefèvre-Utile Petit beurre LU Les usines Lefèvre Utile Nantes 1910 by Lefèvre utile LU | Librairie Histoire d'en lire Mais Louis profite de cet évènement pour moderniser et rénover l'ensemble. L’EXTRAordinaire Anniversaire, avec LU ! Le 1er février 1887, Louis Lefèvre-Utile et son beau-frère, Ernest Lefièvre, s'associent pour créer la société LU. De nouveaux quartiers ont su allier patrimoine et architecture contemporaine comme le quartier Madeleine Champ-de-Mars où fut réhabilitée en 2000 l’ancienne usine LU devenue scène nationale, ou comme l’île de Nantes qui s’appuie sur son héritage industriel pour proposer de nouveaux usages, à l’exemple des promenades du site des Chantiers. De 1987 à 1989, la production des biscuits est transférée de Nantes à cette dernière, et de nouvelles lignes de production sont installées. Les relations sociales dans l’entreprise changent. 27-03-2012. figuraient alors le vrai sigle industriel de Nantes comme l’enseigne lumineuse deMercedes au-dessus de Stuttgart rebâti.» À la recherche du temps de ses années de formation à Nantes, Julien Gracq ne retrouve pas dans les années 1980 la tour emblématique. LU is a manufaturer of French biscuits, emblematic of the city of Nantes. De 1904 à 1909, l'usine est en travaux afin de mettre en valeur le quartier et d'harmoniser les différents bâtiments de l'usine. Alors que, deux ans auparavant, un orage de protestations avait surgi au sujet des plans d’achat de l'américain PepsiCo par une OPA hostile sur le groupe français, l’annonce conjointe de Kraft et de Danone ne rencontre pas les mêmes réactions et pour pallier une éventuelle volte-face des usines, promet aux salariés LU France de ne pas fermer d’usines françaises et de garder l’équipe dirigeante actuelle de l’ex-branche biscuits de Danone située près de Paris pendant au moins trois ans[19]. Il fait le choix de la mécanisation et de la production de masse. La Belle Époque correspond à l’âge d’or de LU. Firmin Bouisset réalise le Petit écolier. Le « coin retourné » est abandonné et cède la place à une marque en mouvement, dirigée vers le futur[34]. En 2007, le groupe américain Kraft Foods rachète LU au groupe Danone. Le bâtiment de gauche est occupé aujourd'hui par Le Lieu Unique. Cette politique pionnière de valorisation d’un produit par la qualité esthétique de son environnement construit un patrimoine dont la ville bénéficie aujourd’hui, tant par les objets divers déposés au Musée d’histoire que par les bâtiments préservés le long du canal Saint-Félix. Ce souci de prendre en compte le mouvement artistique trouve des prolongements en 1957 par le recours au graphiste Raymond Loewy, auteur de la bouteille Coca-Cola, à Tomi Ungerer ou, en 1988, au photographe Marc Riboud. Louis Lefèvre-Utile et ses successeurs ont également prêté beaucoup d'attention à la publicité, faisant appel aux meilleurs artistes pour les affiches et le conditionnement, puis les campagnes publicitaires. Bouisset est un artiste confirmé qui expose au Salon depuis 1880. À l’image de ses murs volontairement inachevés, le Lieu Unique est confronté au défi permanent du renouvellement comme l’ont été les fondateurs de l’entreprise Lefèvre-Utile. En 1994, le Centre de recherche pour le développement culturel, créé par Jean Blaise, s’installe dans la friche et organise des manifestations éphémères : Les Allumées. Il invente un produit original inspiré des biscuits d'Angleterre où il a fait de nombreux voyages. La construction des deux tours, nées sous le crayon de l'architecte parisien Auguste Bluysen, remonte à cette époque : la biscuiterie LU sera la plus belle usine de Nantes. Etablie dès 1884, mais issue de l’installation des Lefèvre-Utile à Nantes en 1848, la nouvelle usine LU* étend, en face du château, les façades du bâtiment le plus prestigieux de l’agroali-mentaire nantais. En 2016, LU a 170 ans et fête son anniversaire en GRAND DECOUVREZ. Face au Château des ducs de Bretagne, et seulement séparée de lui par un bras de Loire, l’usine LU symbolise par sa monumentalité et son parement la réussite d’une dynastie familiale et, au-delà, celle d’une industrie nantaise conquérante. Mais avec l'automatisation des chaînes de production, les licenciements sont de plus en plus nombreux. Petit écolier. Postponed due to the COVID-19 pandemic, the exhibition will now take place from June 27 to January 3, 2021. En 1897, l'entreprise occupe deux hectares avec 38 fours dont 22 grands fours continus à trois lignes[T 7]. C'est l'un des lieux préférés du Bonbon Nantes ! Some are dunked, some are crunched. En 1999, ce sont les biscuits Vandamme qui passent sous la marque LU, puis en 2001, tous les biscuits Heudebert subissent le même sort. Plus de 1 000 ouvriers, dont la moitié de femmes, sont alors employés. Dans les années 1930, son fils, Michel Lefèvre-Utile, met en place un réseau de représentants exclusifs. Plusieurs célébrités vont se lier avec la marque et participer aux campagnes de publicité. L'usine continue de fonctionner en centre-ville de Nantes jusqu'à ce que la production et les 450 salariés soient transférés en 1986 sur le nouveau site à la Haye-Fouassière. Voir plus d'idées sur le thème affiches anciennes, affiches publicitaires, affiche vintage. En avril 2001, Danone annonce la fermeture de deux usines Calais et Évry sur la commune de Ris-Orangis ainsi qu'un lourd plan de licenciement dans sa filière biscuits bénéficiaire, ce qui entraîne un appel au boycott et la mise en ligne d'un site[18]. Le petit garçon représenté sur cette célèbre affiche est Michel le fils de Louis dont il a lui-même fait le croquis pour Bouisset. Logo de base, proche du premier dessin, de 1957 à 1994. Les recettes proviennent de l'est et bousculent les habitudes des Nantais qui consomment des biscuits anglais ou de mer. 1901, Date du document : Dès le XIXe siècle, l'entreprise met en place une organisation sociale peu courante où les employés participent aux bénéfices de l'entreprise. Retrouvez tous vos biscuits LU préférés : actualités, nouveautés, recettes, pubs, anecdotes et jeux ! The Petit-Beurre biscuillt remains the flagship product … Le théâtre, reconnu comme scène nationale, porte le nom de «Grand atelier ». En 1930, Michel Lefèvre-Utile met en place un réseau de représentants exclusif. C'est Loewy qui, en 1957, propose le nouveau graphisme de la marque, mieux adapté à l'internationalisation du produit et encore utilisé aujourd'hui. The brand is now part of US confectionery company Mondelēz International since 2012, after splitting of its previous owner Kraft Foods, which acquired it as part of its acquisition from Groupe Danone in 2007. du Château des ducs de Bretagne, 2017 (coll. Cette maxime de Louis Lefèvre-Utile est un véritable programme qu’il met en oeuvre aussi bien sur les emballages et la « réclame » de ses biscuits que dans l’architecture et le décor de son usine. Bouisset, Firmin (illustration), Cote de conservation : Les ouvriers sont souvent recrutés au sein des mêmes familles ; cette habitude donne une coloration paternaliste marquée par des avantages sociaux, comme la participation aux bénéfices, la caisse de secours, les soins médicaux gratuits, mais aussi par l’interdiction des syndicats. Archives de Nantes. Une histoire Nantaise" de Philippe Morin sur Pinterest. Le fameux Petit Beurre LU, créé en 1886, devient rapidement le biscuit emblématique de la marque. En 1899, la Revue des spécialités alimentaires le présente comme « un biscuit vraiment français, vraiment breton, avec un point de sucre, un nuage de lait, un doigt de ce beurre succulent qui a valu à nos départements armoricains une renommée universelle ». Ce type d'emballage a l'avantage d'assurer une plus longue conservation et offre un support idéal pour la réclame[13]. En 1951, Patrick Lefèvre-Utile lance la première ligne de fabrication en continu de la société. Jean-Louis Kerouanton, “LU : une usine à Nantes”, DRAC.} Le temps de l’industrialisation est advenu. Un ralentissement durant la Première Guerre mondiale, LU et la publicité : un patrimoine artistique, Les usines LU : un patrimoine architectural, « Je ne trouve rien de meilleur qu'un Petit LU, oh si ! modifier - modifier le code - modifier Wikidata Sommaire 1 Présentation 2 Historique 2.1 L'usine LU (1886-1986) 2.2 La friche et la naissance du projet culturel (1994-2000) 2.3 Le lieu unique, scène nationale de Nantes (1999 - aujourd'hui) 3 Le bâtiment 3.1 Situation dans le quartier 3.2 La tour 3.3 Photos des espaces 4 Bibliographie 5 Notes et références 5.1 Notes 5.2 Références …

Aire Financement Région île-de-france, Le Féminin Des Noms Et Des Adjectifs Exercices, Projet De Jeu Club Football, Ter Marseille Hyères Arrêts, Animal Qui Mange Les Souris, Sibylle Szaggars Peintures, Grand Théâtre Angers Contact, Tahiti Cuisine Tipaerui, Souris Sans Fil Comparatif,

Geef een reactie

Je e-mailadres zal niet getoond worden. Verplichte velden zijn gemarkeerd met *